Retour

Les Assises de la Forêt et du Bois

28/10/2021

Les Assises de la forêt et du bois : top départ !


Quel visage pour la forêt de demain ?

Comme promis par le Premier Ministre Jean Castex, les Assises de la forêt et du bois ont été lancées le 19 octobre 2021, par les 4 membres du gouvernement en charge de l’événement (ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, de l’Industrie, de la Biodiversité, du Logement). Une initiative inédite et d’importance qui se déroulera sur l’ensemble du territoire français, jusqu’à la fin du mois de Janvier 2022. Objectif : réunir l’ensemble des acteurs de la filière de la forêt et du bois et toutes les parties prenantes (associations, élus, experts, chef d’entreprises, etc.) pour repenser ensemble la forêt et la filière bois de demain.


La forêt et le bois au cœur de la transition écologique

Avec près de 17 millions d’hectares, soit un tiers du territoire, la forêt française est la 4e plus grande d’Europe. Le rôle qu’elle va jouer dans la transition écologique est primordial. La forêt va devoir s’adapter aux effets du changement climatique, continuer à capter efficacement les émissions carbones, mais aussi répondre à une demande croissante du bois et de ses dérivés. Un engouement pour ce matériau renouvelable  qui devrait encore s’accentuer avec l’application, le 1er janvier 2022, de la nouvelle règlementation environnementale (RE2020), faisant du bois un incontournable de la construction et plus largement de la décarbonisation de l’économie française.


Une filière stratégique

La filière forêt-bois occupe donc une place stratégique pour relever ce défi climatique. Plus que jamais, elle doit faire preuve de modernité, de compétitivité, faire face aux difficultés d’approvisionnement au même titre que d’autres matières premières essentielles et innover sans cesse dans sa production. Pour aider la filière à s’adapter et se moderniser, 300 millions d’euros ont déjà été octroyés par le gouvernement et 500 millions d’euros supplémentaires dans le cadre du plan de relance «France 2030». 


Les assises de la forêt et du bois viennent s’inscrire dans cette dynamique. Des solutions concrètes devront découler de cette concertation nationale. Elles seront déterminantes pour la filière, face aux défis qui l’attendent.